Par support > Périodiques, gazettes, … > La Muse historique

 

1651

Jean Loret, La Muse historique

Paris, Chénault, [1656-1665].

Spectacle sur l'eau

Loret rend longuement compte d'un spectacle sur l'eau dans sa lettre du 20 août 1651 :

Dimanche à cinq heures du soir,
En me promenant j’allai voir
Des jeux de plaisante manière,
Qui se faisaient sur la rivière
A cent pas au deça du Cours,
Où de bourgeois un grand concours
S’assembla pour voir ce spectacle,
Qui presque approchait du miracle.
Le frère de Sa Majesté,
Ayant à son propre côté
Votre tante et votre cousine
Et plusieurs gens de grande mine,
Arrivèrent au bord de l’eau
Puis se mirent dans un bateau.
Alors on vit la mascarade,
Qui sortit de son embuscade
Et commença dès cet endroit
L’effet que l’on en désirait.
Premièrement, une baleine
Sembla sortir hors de la Seine
Son grand dos d’écailles couvert,
D’or, d’argent, d’azur et de vert ;
La gueule, quelquefois béante,
Vomissait sur l’onde flottante
Plusieurs jouvenceaux qui nageaient,
Dans le fond de l’eau se plongeaient
Puis retournaient dans son grand ventre,
Comme si c’eût été leur centre,
Dont maint badaut était ravi.
Cet animal était suivi
De Monsieur le dieu Neptune,
Dont la barbe n’est pas brune,
Mais de couleur de bleu turquin
Aussi bien que son casaquin.
Son cheval, sur les ondes molles,
Faisait souvent des caracoles.
Plusieurs sirènes et tritons
Chantaient de mélodieux tons
Et faisaient comme girouettes
A toute heure des pirouettes.
D’autres monstres, gros et menus,
Escortaient aussi Neptunus,
Qui n’étaient point simples figures
Mais d’effectives créatures,
Qui s’en allèrent à vau-l’eau
Jusque vis-à-vis de Chaliau,
Chacun d’eux, toujours à la nage,
Jouant fort bien leur personnage.

Edition de 1857 disponible sur Gallica.


Pour indiquer la provenance des citations : accompagner la référence de l’ouvrage cité de la mention « site Naissance de la critique dramatique »