Par support > Périodiques, gazettes, … > La Muse historique

 

1657

Jean Loret, La Muse historique

Paris, Chénault, [1656-1665].

Tragédie scolaire et public nombreux

La lettre du 18 août rend compte d'une tragédie scolaire, en insistant beaucoup sur le public nombreux et en stratifiant celui-ci :

Lundi, jour assez éclatant,
Mais où l’on vit pleuvoir pourtant
Au collège de Saint-Ignace,
Où bien mieux que sur le Parnasse
Les belles lettres, tous les jours
Ont un invariable cours,
Les écoliers représentèrent,
Et joliment s’en acquittèrent,
Un poème judicieux,
Energique, sentencieux
Moral, touchant et pathétique,
Un poème, enfin, dramatique,
Auquel pour titre l’on donna
Tartaria Christiana :
Et pour augmenter la liesse
Que causait cette sainte pièce,
On y danse quatre ballets
Tant mystérieux que follets.
Plusieurs Illustres s’y trouvèrent
Qui, certes, le tout approuvèrent
Avec des éloges d’honneur,
Entre autres notre gouverneur,
Dont l’âme généreuse et franche,
Plus que sa barbe encore est blanche.
Là se trouva semblablement
Ce prélat aimable et charmant
Monsieur le Cardinal Antoine.
Là se vit non pas pour un moine,
Mais tant Jacobins qu’Augustins,
Carmes, Cordeliers, Célestins.
J’en remarquai, sans rien rabattre,
De bon compte nonante et quatre,
Tous admirant ce grand opus.
Item, plusieurs Episcopus,
Dont était celui de Coutance,
Pasteur du lieu de ma naissance.
Pour des abbés venus exprès,
Tant effectifs qu’ad honores,
Tant maigrets que gens à bedaines,
On en compta quatre douzaines,
Et quatorze ou quinze prieurs.
Pour ces autres petits messieurs
Qu’on appelle des gens de ville,
Ils étaient environ trois mille,
Y compris cent jeunes museaux,
Qui faisaient fort les damoiseaux,
Bref, de plus quatre cent femelles
Dont vingt seulement étaient belles,
Les autres trois cent quatre-vingt
N’étant pas objets trop divins,
Mais de ces visages vulgaires
Dont on ne se tourmente guère.

Edition de 1857 disponible sur Gallica.


Pour indiquer la provenance des citations : accompagner la référence de l’ouvrage cité de la mention « site Naissance de la critique dramatique »