Par support > Périodiques, gazettes, … > Nouvelles de la République des lettres

 

1688

Pierre Bayle, Nouvelles de la République des lettres

Amsterdam, Desbordes, 1688

Exorcisme présenté comme une comédie

Dans un article sur un ouvrage de théologie, les Nouvelles de la république des lettres comparent les curieux venus assister à un exorcisme à des spectateurs de comédie :

Le jour venu, le concours fut grand. Le père Wins recommença d’exorciser la possédée au nom du bienheureux Lessius et somma le diable de sa parole. Mais le diable, plus habile en équivoques que Lessius même, dit qu’il était prêt, pourvu qu’en sortant on lui permis de rompre la vitre dont il avait entendu parler, et qu’il déclara être l’oeil de cette fille. A quoi l’exorciste ne consentant pas, le diable demeura en possession et l’assemblée se sépara sans avoir vu ce qu’elle attendait, et néanmoins assez satisfaite de la comédie qui n’avait pas été des moins divertissantes.

Périodique disponible sur Google Books, p. 845.


Pour indiquer la provenance des citations : accompagner la référence de l’ouvrage cité de la mention « site Naissance de la critique dramatique »