Par support > Périodiques, gazettes, … > Nouvelles de la République des lettres

 

1699

Jacques Bernard, Nouvelles de la République des lettres

Amsterdam, Desbordes, 1699

La comédie pour se faire voir

Dans un article sur les Mémoires du chevalier de Beaujeu, les Nouvelles de la République des lettres mentionnent notamment le portrait à charge que l'auteur fait du dernier duc de Mecklembourg :

L’idée que nous donne l’auteur dans son second chapitre du dernier duc de Mecklembourg n’est pas fort avantageuse à ce prince. Son unique occupation à Paris était d’aller à l’opéra et à la comédie, de se promener sur le Pont-Neuf, dans la rue Saint-Honoré et dans les autres quartiers fréquentés de la ville, où il aimait à se faire voir, persuadé par ses gens que le peuple était charmé de sa mine et de son équipage. Son cocher était fait à cette allure. En sortant de l’hôtel, il menait promener le duc par tout Paris, sans lui demander où il voulait aller et le débarquait ensuite à l’opéra ou à la comédie, selon le jour.

Périodique disponible sur Google Books, p. 634.


Pour indiquer la provenance des citations : accompagner la référence de l’ouvrage cité de la mention « site Naissance de la critique dramatique »