Par support > Périodiques, gazettes, … > Nouvelles de la République des lettres

 

1699

Jacques Bernard, Nouvelles de la République des lettres

Amsterdam, Desbordes, 1699

Comparaison philosophique avec les machines de théâtre

Cette lettre d'octobre 1699, qui réagit au système de Copernic, dresse un parallèle entre le mouvement des astres et les machines du théâtre :

Comme j’ai beaucoup d’inclination pour le tournement de la terre que l’on avait cru immobile, je souhaiterais aussi qu’en même temps qu’on la fait tourner, le soleil fût en repos au centre de l’univers. Il est vrai qu’on ne manquerait pas de demander ce qui ferait donc tourner à l’entour tant de tourbillons qui ressemblent si bien aux roues d’une montre ou aux machines de l’opéra. Car ces roues ne tournent que parce qu’il y en a une principale qui fait tourner toutes les autres, et cette roue principale ne tourne que par le moyen d’un ressort qui la fait tourner. Les machines de l’opéra ne jouent et les cordes qui tirent Phaéton en haut par le moyen d’un poids plus pesant qui descend ne font cet effet-là que parce qu’il y a quelqu’un derrière le théâtre qui les fait jouer.

Périodique disponible sur Google Books, p. 393.


Pour indiquer la provenance des citations : accompagner la référence de l’ouvrage cité de la mention « site Naissance de la critique dramatique »