Georges-André Carrel

Maître de sport depuis 1978 au Service des sports UNIL-EPFL, en assume la direction depuis 1991. Joueur, joueur-entraîneur, puis entraîneur, il est lié à la destinée du LUC volleyball depuis 1971. Il a notamment mené l'équipe masculine cinq fois consécutivement au titre, de 91 à 95.

- Du volleyball, il dit: "On a écrit que le volleyball suisse me devait beaucoup, mais ce n'est pas vrai. C'est moi qui doit beaucoup au volley. Il m'a appris la volonté, la créativité, le surpassement, la tolérance. J'ai énormément reçu des défaites et des victoires vécues sur les terrains de jeu. Tout ce qu'on a pu m' enseigner par la suite en matière de leadership, de coaching, de management, n'a fait que confirmer ce que j'avais empiriquement découvert par le volley."

- Du sport: " Qu'on enlève au sport la volonté, la rigueur, la discipline, il reste au moins le jeu, c'est toujours quelque chose. Si c'est le plaisir qu'on enlève, je ne sais pas ce qui reste, mais en tout cas ce n'est plus du sport."


Retour à l'article Retour au sommaire