salut0 Base de données sur les Élites suisses au XXe siècle
Base de données des élites suisses au XXe s.

Elites suisses au XXe siècle

Recherche rapide

* Exemples:
- Recherche avec nom et prénom: Jean Muller
- Recherche exacte : "Gustave Ador" (utiliser les guillemets)


Données / Data

English version below

La source centrale de l’Observatoire des élites suisses est la Base de données des élites suisses qui contient plus de 34'000 entrées sur les élites politiques, économiques, administratives et académiques au 20e et début 21e siècle. Sept dates de référence sont considérées, avec un intervalle d’environ 20 ans : 1910, 1937, 1957, 1980, 2000, 2010 et 2015. La base de données contient des informations sur l’origine sociale des élites, leur formation, leur carrière, leurs relations familiales, leur grade militaire ou encore leur appartenance à certains lieux de sociabilité d’envergure nationale. Seule une partie de ces données est publiée sur notre site internet.

Echantillon de la Base de données des élites suisses

Une des questions essentielles de la recherche sur les élites renvoie à la question de « qui fait partie de l’élite ? » et comment celles-ci sont définies. Le critère retenu dans notre base de données est celui de la position ou fonction de pouvoir occupée par ces individus. Nous explicitons ci-dessous notre définition des élites politiques, économiques, administratives et académiques. Pour plus de détails, sur la délimitation de l’échantillon, voir le document Description de l’échantillon.

Elites politiques

Notre échantillon des élites politiques suisses est composé des membres du Conseil fédéral, du Parlement fédéral, des conseillers d’Etat des 26 Cantons, des membres des exécutifs des quatre plus grandes villes suisses (Zurich, Berne, Genève et Lausanne) et des membres des comités centraux des principaux partis politiques.

Elites économiques

Les élites économiques sont composées de deux groupes. Nous étudions premièrement les top managers des 110 plus grandes entreprises suisses, ceux-ci incluant le président du conseil d’administration, le directeur général et, dans certains cas, l’administrateur-délégué. Viennent s’ajouter les membres des conseils d’administration de ces entreprises. Deuxièmement, nous avons collecté des données sur les membres des comités des sept principales associations économiques faîtières: Association suisse des banquiers (ASB), Confédération des syndicats chrétiens (CSCS, puis Travail.suisse après 2004), Union patronale suisse (UPS), Union suisse des arts et métiers (USAM), Economiesuisse (depuis 2000, anciennement Union suisse du commerce et de l’industrie, USCI), Union suisse des paysans (USP) et Union syndicale suisse (USS).

Elites administratives

Au sujet des élites administratives, nous avons retenu : les chanceliers et vice-chanceliers de la Confédération, les secrétaires généraux des départements fédéraux et leurs adjoints, tous les directeurs des offices fédéraux, les membres du directoire de la Banque nationale suisse et les membres du Tribunal fédéral. Ces groupes ont été complétés par la prise en compte de l’ensemble des membres des commissions extra-parlementaires. Ces lieux de rencontre administratifs rassemblent les membres des champs politique, administratif, économique et scientifique.

Elites académiques

L’échantillon des élites académiques est composé de l’ensemble des professeurs ordinaires et extraordinaires des universités suisses (Bâle, Berne, Fribourg, Genève, Lausanne, Lucerne, Neuchâtel, St-Gall, Suisse italienne et Zurich) ainsi que des deux écoles polytechniques fédérales de Zurich et Lausanne jusqu’en 2000. Des informations supplémentaires ont été collectées pour trois « disciplines de pouvoir » : les sciences économiques, le droit et les sciences de la vie.

Projets annexes

Par ailleurs, aux élites nationales de ces quatre sphères, viennent s’ajouter différents projets annexes portant par exemple sur les membres associations philanthropiques genevoises au début du 20e siècle ou sur les élites politiques de certaines villes suisses.


Data

The main source of the Swiss elite observatory is the data base of Swiss elites. This data base has more than 34.000 entries about political, economic, administrative and academic elites in the 20th and 21st century. Seven reference years, separated by intervals of about 20 years, are taken into account: 1910, 1937, 1957, 1980, 2000, 2010 and 2015. The data base features information on social origin, military rank or membership in national associations. Only a part of the data is published on our website.

Sample of the data base on Swiss elites

One of the main questions of elite research is who belongs to the elite and how can we define elites. The criteria used in our data base are positions or functions of power occupied by individuals. Below we give our definitions of political, economic, administrative and academic elites. For more details on the definition of the sample, please consult the document describing the sample.

Political elites

The sample of political elites in Switzerland includes members of the Federal Council, the Federal Parliament, the members of the Cantonal governments (of the 26 Cantons), members of the Governments of the four largest Swiss cities (Zurich, Bern, Geneva and Lausanne) and the members of the committees of the principal Swiss political parties.

Economic elites

The economic elite is composed of two groups. First, we study the top managers of the 110 largest Swiss firms, including the Chairman of the Board, the CEO and – in certain cases – the Delegate of the Board. In addition, we also include the members of the board of these firms. Second, we collected data on the members of the seven principles interest groups: the Swiss Banking Association, Economiesuisse, the Swiss Employers’ Association, the Swiss Trade Association, the Swiss Farmers’ Union, the Swiss Federation of Trade Unions and the Christian National Trade Union Federation of Switzerland.

Administrative elites

When it comes to administrative elites, we have retained: the Chancellors and Vice-chancellors of the federal government, the General Secretaries of the federal departments and the Adjuncts, all the Directors of federal offices, the members of the direction of the Swiss National Bank and the members of the Federal Court. These groups were completed by all the members of extra-parliamentary commissions. These administrative meeting-places bring together members of the political, administrative, economic and scientific fields.

Academic Elites

The sample of academic elites includes all full and associate professors of Swiss Universities (Basel, Berne, Fribourg, Geneva, Lausanne, Lucerne, Neuchâtel, St. Gallen, Ticino and Zurich), as well as the two Federal Institutes of Technology in Zurich and Lausanne until 2000. Additional information were collected on the professors of three “disciplines of power”: economics/ business studies, law and life sciences.

Side projects

In addition, the national elites in those four domains are completed by different side projects covering for example the members of philanthropic associations in Geneva at the beginning of the 20th century or the political elites of certain Swiss cities.
CONNEXION
Compte : visiteur