Base de données des élites suisses au XXe s.

Elites suisses au XXe siècle

Recherche rapide

* Exemples:
- Recherche avec nom et prénom: Jean Muller
- Recherche exacte : "Gustave Ador" (utiliser les guillemets)


Données

La source centrale de l’Observatoire des élites suisses est la Base de données des élites suisses qui contient plus de 20'000 entrées sur des membres des élites politiques, économiques, administratives et académiques au 20e siècle. Six dates de référence sont considérées, avec un intervalle d’envion 20 ans : 1910, 1937, 1957, 1980, 2000 et 2010. La base de données contient des informations sur l’origine sociale des élites, leur carrière, leurs relations familiales, leur grade militaire ou encore leur adhésion à des cercles et associations.

Echantillon de la Base de données des élites suisses

L’une des questions essentielles au sein de la recherche sur les élites est « qui fait partie de l’élite ? ». Les réponses à cette question n’étant pas toujours évidentes ou dénuées d’ambiguité, il est important d’être clair et transparent sur une définition des élites. C’est pourquoi nous explicitons ici notre définition des élites politiques, économiques, administratives et académiques.

Elites politiques

Notre échantillon des élites politiques suisses est composé des membres du Conseil fédéral, des membres du Parlement fédéral, des conseillers d’Etat des 26 Cantons et des membres des comités centraux des partis gouvernementaux (Parti Démocrate Chrétien, Parti Radical Démocratique, Union Démocratique du Centre et Parti Socialiste).

Elites économiques

Les élites économiques de notre échantillon sont composées de deux groupes. Nous étudions premièrement les top managers des 110 plus grandes entreprises suisses, ceux-ci incluant le président du conseil d’administration, le directeur général (CEO) et, dans certains cas, l’administrateur-délégué. Viennent s’ajouter des informations que nous avons compilées au sujet des membres des conseils d’administration de ces entreprises. Deuxièmement, nous avons collecté des données sur les membres des comités des sept principales associations faîtières économiques : L’Association suisse des banquiers (ASB), la Confédération des syndicats chrétiens (CSCS), l’Union partonale suisse (UPS), l’Association suisse des arts et métiers (USAM), Economiesuisse ou l’Union suisse du commerce et de l’industrie (USCI), l’Union suisse des paysans (USP) et l’Union syndicale suisse (USS).

Elites administratives

Au sujet des élites administratives, nous avons retenu les groupes suivants : les membres de la Chancellerie (chanceliers et vice-chanceliers), les secrétaires généraux des départements fédéraux et leurs adjoints, tous les directeurs des offices fédéraux, les membres du directoire de la Banque nationale suisse et les membres du Tribunal fédéral. Ces groupes ont été complétés par une étude sur les membres des commissions extra-parlementaires. Ces lieux de rencontre administratifs rassemblent les membres des champs politique, administratif, économique et scientifique.

Elites académiques

L’échantillon des élites académiques est composé de l’ensemble des professeurs ordinaires et extraordinaires des universités suisses (Bâle, Berne, Fribourg, Genève, Lausanne, Lucerne, Neuchâtel, St-Gall, Suisse italienne et Zurich) ainsi que des deux écoles polytechniques fédérales de Zurich et Lausanne. Des informations supplémentaires ont été collectées pour trois « disciplines de pouvoir » : les sciences économiques, le droit et les sciences de la vie.
CONNEXION
Compte : visiteur