Par support > Correspondances > Lettres

 

1662

Jean Chapelain, Lettres

Paris, Imprimerie nationale, 1888

Le spectateur fou

Dans sa lettre du 11 mars 1662 à Pierre-Daniel Huet, Chapelain réactive l’image du fou d’Argos, spectateur d’une comédie imaginaire :

Il [l’abbé de Marolles] est le maître et l’écolier de son école unique en son espèce et comme il n’a pu trouver d’université qui l’ait voulu [terme manquant] ni admettre dans la licence, il s’est licencié tout seul et à la manière d’un autre Graziano de Budri, faute d’autre s’e addottorate da sestesso, s’applaudissant dans sa solitude comme ce fou d’Argos qui, se figurant d’être à la comédie, passait les jours in vacuo laetus sessor plausorque theatro, la seule diversité qu’il y a entre eux étant que l’un battait des mains aux pièces imaginaires et l’autre en bat à son imaginaire capacité.

Correspondance disponible sur Gallica.


Pour indiquer la provenance des citations : accompagner la référence de l’ouvrage cité de la mention « site Naissance de la critique dramatique »