Par support > Correspondances > Correspondance

 

1678

Roger de Bussy-Rabutin ; Mlle de Scudéry, Correspondance

Coup de théâtre à la comédie

Mademoiselle de Scudéry relate les revirements du cœur de la duchesse de Portsmouth avec le roi d'Angleterre, qui ont pour cadre la comédie :

On dit que Quérouarges [duchesse de Portsmouth] a prêché le roi d’Angleterre le crucifix à la main, tant pour se détacher des femmes que pour rentrer dans le christianisme : à la vérité, elle était alors à l’extrémité. Cependant trois ou quatre jours après, se portant mieux, elle se fit lever et traîner dans la loge où le roi était à la comédie avec madame Mazarin, et là elle lui fit mille reproches de son infidélité. L’amour et la jalousie sont d’étranges passions.

Correspondance disponible sur Google Books.


Pour indiquer la provenance des citations : accompagner la référence de l’ouvrage cité de la mention « site Naissance de la critique dramatique »