Par support > Correspondances > Lettres historiques de M. Pellisson

 

1673

Paul Pellisson, Lettres historiques de M. Pellisson

Paris, Didot, 1729

Un Wirtshaus à l'allemande

Dans cette lettre écrite le 2 août 1673 depuis Nancy dans le contexte de la guerre de Hollande, Pellisson décrit, sur le rapport d'autrui, les traditions allemandes en matière de fête:

Les nouvelles que nous avons de Cologne sont la relation d'une grande fête que M. de Strasbourg a donnée. Il y avait jusques à 80 personnes en masques très richement habillées. M. le duc de Chaulnes était en Turc, M. Courtin en noble vénitien, M. de Barillon en esclave. Ils appellent en Allemagne ces sortes de fêtes, Wirtshaus. C'est comme la représentation d'une hôtellerie, où arrivent des personnes de toutes sortes de conditions et de nations. Celui qui traite la compagnie est habillé en hôtelier, les autres comme il leur plaît, mais ils y viennent chacun avec sa dame, telle que le sort la leur a donnée; car on tire par billets. Cela se passe ensuite à faire bonne chère et à danser.

Paris, Didot, 1729, t.I, p. 386-387


Pour indiquer la provenance des citations : accompagner la référence de l’ouvrage cité de la mention « site Naissance de la critique dramatique »