Par support > Correspondances > Lettre à Madame de Grignan

 

1671

Madame de Sévigné, Lettre à Madame de Grignan

Le nom de comédienne

Madame de Sévigné raconte dans cette lettre de 1671 à sa fille les aventures amoureuses de son fils avec la comédienne de Champmeslé et le rôle qu'elle y joue. Elle a fait brûler les lettres de "cette pauvre diablesse".

Vous voyez par là combien le nom de comédienne m'est quelque chose. Cela est un pey de la Visionnaire de la comédie ;elle en eût fait autant, et je fais comme elle. Mon fils a conté ces folies à M. de La Rochefoucauld, qui aime les originaux. Il approuva ce que je lui dis l'autre jour, que mon fils n'était point fou par la tête, c'est par le coeur :ses sentiments sont tout vrais, sont tout faux, sont tout froids, sont tout brûlants, sont tout fripons, sont tout sincères ;enfin son coeur est fou. Nous rîmes fort de tout cela, et avec mon fils même, car il est de bonne compagnie et di tôpeà tout.

Sévigné, Correspondance , éd. R. Duchêne, Paris, Gallimard, "Bibliothèque de la Pléiade", 1985, vol. I, p. 228


Pour indiquer la provenance des citations : accompagner la référence de l’ouvrage cité de la mention « site Naissance de la critique dramatique »