Par support > Correspondances > Lettre à Madame de Grignan

 

1671

Madame de Sévigné, Lettre à Madame de Grignan

Province et mauvais comédiens

Ce court extrait de la lettre du 22 juillet 1671 nous intéresse par le lien proportionnel que la Marquise établit entre Province et qualité théâtrale.

Quand je quitte Paris et mes amis, ce n'est pas pour paraître aux états :mon pauvre mérite, tout médiocre qu'il est, n'est pas encore réduit à se sauver en province, comme les mauvais comédiens.

Sévigné, Correspondance , éd. R. Duchêne, Paris, Gallimard, "Bibliothèque de la Pléiade", 1985, vol. I, p. 303


Pour indiquer la provenance des citations : accompagner la référence de l’ouvrage cité de la mention « site Naissance de la critique dramatique »