Par support > Correspondances > Lettre à Madame de Grignan

 

1671

Madame de Sévigné, Lettre à Madame de Grignan

Lecture de la critique de Bérénice de Racine

Dans cette lettre du 16 septembre 1671, Madame de Sévigné prend part à la "querelle des Bérénices" en faisant ici l'éloge de la Critique de l'abbé de Villars

Je voulus hier prendre une petite dose de Morale. Je m'en trouvai assez bien ;mais je me trouve encore mieux d'une petite critique contre la Bérénice de Racine, qui me parut fort plaisante et fort spirituelle. C'est de l'auteur des Sylphides, des Gnomes, et des Salamandre: il y a cinq ou six petits mots qui ne valent rien du tout, et même qui sont d'un homme qui ne sait pas le monde ;cela donne de la peine ;mais comme ce ne sont que des mots en passant, il ne faut point s'en offenser, et regarder tout le reste et le tour qu'il donne à sa critique :je vous assure que cela est joli. Je crus que cette bagatelle vous aurait divertie ;et je vous souhaitai dans votre petit cabinet auprès de moi, sauf à vous en retourner dans votre beau château quand vous auriez achevé votre lecture.


Sévigné, Correspondance , éd. R. Duchêne, Paris, Gallimard, "Bibliothèque de la Pléiade", 1985, vol. I, p. 346


Pour indiquer la provenance des citations : accompagner la référence de l’ouvrage cité de la mention « site Naissance de la critique dramatique »