Par support > Correspondances > Lettre à Madame de Grignan

 

1672

Madame de Sévigné, Lettre à Madame de Grignan

Critique de l'Adone

Cette critique contrastée de l'Adone permet de faire sentir les critères de réception des spectateurs contemporains

[M. Chapelain] dit que l'Adone est délicieux en certains endroits, mais d'une longueur assommante. Le chant de la comédie est admirable; il y a aussi un petit rossignol qui s'égosille pour surmonter un homme qui joue du luth. Il se vient percher sur sa tête, et enfin il meurt ;on l'enterre dans le corps du luth. Cette peinture est charmante.

Sévigné, Correspondance , éd. R. Duchêne, Paris, Gallimard, "Bibliothèque de la Pléiade", 1985, vol. I, p. 445


Pour indiquer la provenance des citations : accompagner la référence de l’ouvrage cité de la mention « site Naissance de la critique dramatique »