Par support > Périodiques, gazettes, … > Le Mercure galant

 

1673

Jean Donneau de Visé, Le Mercure galant

Paris, Barbin, 1674

Déménagement à la rue Guénégaud

Le cinquième tome du Mercure galant mentionne le déplacement de l'ex-troupe de Molière au théâtre de la rue Guénégaud.

Pendant que nos braves s’exposent aux périls pour leur prince, pour leur patrie et pour acquérir de la gloire, on travaille ici à leur préparer des divertissements pour les délasser de leurs fatigues, et la troupe du feu Monsieur de Molière, ayant choisi ce qu’il y avait de bons acteurs dans celle du Marais, en a composé une des plus amples et des plus belles. Comme elle est en état de divertir sa Majesté, le roi l’a honorée du nom de sa troupe. Les nombreuses assemblées qui l’ont honorée depuis qu’elle a remonté sur le théâtre ont avoué hautement qu’on ne peut jouer la comédie avec plus de justesse. C’est ce qui leur a attiré presque tout ce qu’il y a de bons auteurs, dont on verra cet hiver briller les pièces sur leur théatre que chacun admire pour sa beauté, et sur lequel on peut faire de grandes choses, celui qui l’a fait construire à ce dessein étant non seulement illustre par sa naissance, mais par ses lumières particulières qui font parler de lui par toute la terre.

Texte disponible sur la plateforme OBVIL.


Pour indiquer la provenance des citations : accompagner la référence de l’ouvrage cité de la mention « site Naissance de la critique dramatique »