Par support > Oeuvres diverses > La Promenade de Versailles

 

1669

Mlle de Scudéry, La Promenade de Versailles

Paris, Barbin, 1669

Le vestibule, une salle pour les comédies

Au gré de sa visite, le groupe arrive dans le vestibule, qui se révèle être potentiellement une ingénieuse salle de représentation :

Premièrement, il [le vestibule] est, comme vous le voyez, selon son usage naturel un passage pour aller aux appartements bas et pour entrer dans les jardins. Et par dessus cela, le roi, quand il lui plaît, en fait un lieu très commode pour la comédie. Le théâtre est dans l’un des enfoncements et les violons dans l’autre, sans embarrasser l’assemblée, et on y donne même le bal. Et quand on veut, en fermant ces deux enfoncements avec un lambris qui se met et s’ôte facilement, ce sont deux agréables chambres et un vestibule.

Ouvrage disponible sur Gallica.


Pour indiquer la provenance des citations : accompagner la référence de l’ouvrage cité de la mention « site Naissance de la critique dramatique »