Par support > Correspondances > Lettre à madame de Grignan

 

1689

Madame de Sévigné, Lettre à madame de Grignan

Succès unanime d'Esther

Dans cette lettre datée du 7 février 1689, Madame de Sévigné évoque différents spectateurs de la tragédie de Racine, tous conquis par sa beauté:

Je fus de là chez M. de Pomponne ;il revenait de Saint-Cyr. Mme de Vins vous aura mandé comme Mme de Maintenon le nomma, et comme il eut ordre du Roi de venir le lendemain à cette belle tragédie. Le Roi lui dit le matin qu'il était fort digne d'en juger, qu'il en serait assurément content, et en effet il l'est au dernier point. Racine s'est surpassé. Il aime Dieu comme il aimait ses maîtresses ;il est pour les choses saintes comme il était pour les profanes. La sainte Écriture est suivie exactement dans cette pièce ;tout est beau, tout est grand, tout est traité avec dignité. Vous avez vu ce que Monsieur le Chevalier m'en a écrit ;ses louanges et ses larmes sont bonnes. Le Roi et la Reine d'Angleterre y étaient samedi. Quand elle sera imprimée, je l'enverrai à ma chère fille. Plût à Dieu qu'elle la pût voir!

Sévigné, Correspondance , éd. R. Duchêne, Paris, Gallimard, "Bibliothèque de la Pléiade", 1985, vol. III, p. 498


Pour indiquer la provenance des citations : accompagner la référence de l’ouvrage cité de la mention « site Naissance de la critique dramatique »