Par support > Correspondances > Correspondance de Madame, Duchesse d'Orléans

 

1715

Elisabeth-Charlotte de Bavière – Princesse Palatine, Correspondance de Madame, Duchesse d'Orléans

Médisance par applications

Cette lettre du 6 septembre 1714 montre l'usage médisant que l'on peut faire d'une application :

Entre nous, personne ne dit du bien du prince de Galles: tous ceux qui l’ont vu prétendent qu’il a les manières des marquis ridicules des comédies de Molière, c’est un héritage des d’Olbreuse.

in Correspondance de Madame, Duchesse d'Orléans , Paris, A. Quantin, vol. II,1880 
En ligne sur Gallica p. 154


Pour indiquer la provenance des citations : accompagner la référence de l’ouvrage cité de la mention « site Naissance de la critique dramatique »