Par support > Correspondances > Correspondance de Jean Racine

 

1661

Jean Racine, Correspondance de Jean Racine

Manuscrits conservés à la BNF

Racine et les arènes de Nîmes

Dans une lettre du 24 novembre 1661 à Le Vasseur, Racine raconte son voyage à Nîmes, pendant son séjour à Uzès, et la découverte des arènes, avec les yeux d’un spectateur émerveillé.

Quoi qu’il en soit il fallait être sage avec lui ou du moins le faire. Voilà ce que vous auriez trouvé de beau dans Nîmes ; mais j’y trouvai encore d’autres choses qui me plurent fort, surtout les arènes. Vous en avez sans doute ouï parler. C’est un grand amphithéâtre, un peu en ovale, tout bâti de prodigieuses pierres, longues de deux toises, qui se tiennent là, depuis plus de seize cents ans, sans mortier et par leur seul pesanteur. Il est tout ouvert en dehors par de grandes arcades, et en dedans ce ne sont tout autour que de grands sièges de pierre, où tout le peuple s’asseyait pour voir les combats des bêtes et des gladiateurs.

Correspondance consultable dans le volume II de la Pléiade (Racine, Jean, Œuvres complètes, II, Raymond Picard [éd.], Paris, Gallimard, Théâtre-Poésie, coll. « Bibliothèque de La Pléiade », 1966), p. 408.


Pour indiquer la provenance des citations : accompagner la référence de l’ouvrage cité de la mention « site Naissance de la critique dramatique »