Par support > Correspondances > Lettres de respect, d'obligation et d'amour de Monsieur Boursault

 

ca. 1667

Edme Boursault, Lettres de respect, d'obligation et d'amour de Monsieur Boursault

Paris, Guignard, 1669

Critique galante d'Attila

L'édition de 1669 des Lettres de Boursault est un dispositif complexe visant plusieurs objectifs extrêmement divers. On y trouve notamment une correspondance galante avec une certaine Babet. Dans cette lettre, l'amant profite de l'Attila de Corneille pour glisser une pensée galante à sa maîtresse.

J’ai dîné aujourd’hui chez ton frère le payeur de rentes et de là nous avons été ensemble à la comédie voir Attila. Monsieur de Corneille, qui ne fait jamais rien que d’admirable, s’est surpassé lui-même dans le troisième acte de cette pièce-là et je puis dire qu’il y a tant mis de beautés que les quatre autres ne paraissent rien. Ce n’est pas que ces quatre actes soient méchants : une plume si célèbre que celle du grand Corneille répand toujours des beautés par tous les endroits où elle passe, et quiconque voudrait s’appliquer à faire l’anatomie de sa pièce trouverait, à la dissection des scènes, qu’il n’y en a guère d’inutiles. Le deuxième acte, qui n’est que médiocrement rempli, finit par la scène la plus agréable qui ait jamais paru sur le théâtre. Une princesse que l’on donne à ce qu’elle n'aime pas et qui aime ce qu’elle ne peut avoir, qui est obligée de donner à sa naissance ce qu’elle n’oserait accorder à son amour, et qui a autant de peine à prononcer "j’aime" que j’ai de plaisir à te le dire, est quelque chose de si touchant et de si délicat à traiter qu’il fallait la plume de Corneille pour en venir si glorieusement à bout. Enfin, Babet, c’est un ouvrage à voir et si tu veux que je te retienne une place à l’amphithéâtre pour vendredi, j’y retournerai encore.

Réponse de Babet

Pour te faire voir que ton entretien a plus de charmes pour moi que les pièces de Corneille, je demanderai vendredi congé à mon papa pour aller à la comédie et, si tu veux, nous demeurerons toute la journée chez mon frère. Outre que je ne puis faire de perte dont tu ne me consoles facilement, je ne me soucie pas quand je ne verrai point jouer de sérieux au Palais-Royal. Loin de prendre du plaisir à voir la scène dont tu fais tant de cas, la princesse qui ne se peut résoudre à dire "j’aime" me reprocherait que je te l’ai dit trop tôt et, si tu me disais que la résistance est une vertu en elle, je m’imaginerais que la facilité est un défaut en moi.

Recueil disponible sur Google Books.


Pour indiquer la provenance des citations : accompagner la référence de l’ouvrage cité de la mention « site Naissance de la critique dramatique »