Par support > Périodiques, gazettes, … > Nouvelles de la République des lettres

 

1699

Jacques Bernard, Nouvelles de la République des lettres

Amsterdam, Desbordes, 1699

Les comédies, miroir du langage courant

Le numéro de juillet 1699 des Nouvelles de la république des lettres profite de la sortie du nouveau dictionnaire français-anglais de Boyer pour faire la critique des autres dictionnaires existants. Dans celui de Miège, c'est l'obsolescence du répertoire lexical qui est pointée :

La troisième défaut de M. Miège, et qui est un des plus considérables, c’est que, par une piété louable, mais mal placée, il a mis un trop grand nombre de passages de l’Ecriture sainte dans son dictionnaire. Or comme la version anglaise de la Bible ne répond pas toujours à la version française à cause de la diversité de sentiments des interprètes sur certains passages, il arrive de là que dans les exemples allégués par M. Miège, la phrase anglaise ne signifie point la même chose que la française. Ajoutez à cela que les versions française et anglaise de la Bible étant assez anciennes, elles ne peuvent pas servir de modèle à ceux qui veulent apprendre la langue anglaise ou française. M. Miège, selon notre auteur, aurait mieux fait de lire des histoires, des romans, des gazettes et surtout des comédies, qui lui auraient fourni environ trois mille bons mots anglais qui manquent dans son dictionnaire et qui se trouvent dans celui-ci.

Périodique disponible sur Google Books, p. 86.


Pour indiquer la provenance des citations : accompagner la référence de l’ouvrage cité de la mention « site Naissance de la critique dramatique »